Top

Vous ou Tu ? Tu ou Vous ?

Vous ou Tu ?

Vous ou Tu ? Tu ou Vous ? That is the question ! Découvrez 6 remarques pour la résoudre.

A la place de vous ou tu, ce serait tellement simple d’avoir un seul mot comme le you anglais ou de tutoyer tout le monde à la manière des espagnols ou des danois pour s’adresser à une personne. Mais nous sommes en France et la complexification des choses simples étant une spécialité locale, notre grammaire nous offre la possibilité d’utiliser vous ou tu selon des règles loin d’être évidentes et de plus en plus désuètes.
Après avoir cherché une solution miracle à cette question cruciale (Dois-je employer le vous ou le tu avec cette personne ?) et lu entre autres ce diagramme de décision réalisé par William Alexander qui m’a bien fait rire, je te-vous fais part ici de mon expérience.

Mon évolution du tutoiement-vouvoiement

  • Lors de ma jeunesse, j’ai eu une éducation parentale assez stricte et une formation chez les jésuites. Dans ce contexte, j’ai appliqué les règles en vigueur comme le tu pour mes compagnons de classe, mes frères et soeurs, mes parents… et le vous pour mes profs et autres supérieurs hiérarchiques.
  • Quand je suis devenu entrepreneur chez Juste à temps, j’ai mis en place la pratique consistant pour mes collaborateurs(trices) à m’appeler par mon prénom et à me vouvoyer, et vice versa dans mes relations avec eux. Avec le recul, je trouve ça simple et adapté.
  • Concernant les startups, j’ai essayé de simplifier en tutoyant d’entrée tout le monde. Je me suis rendu compte que ça n’était pas naturel pour les djeuns créateurs d’entreprise de l’âge de mon fils ou certaines personnes coincées acceptant le tutoiement à contrecoeur.

6 remarques pratiquo-Patrick

  • Distinguo professionnel/personnel. Tu peux-Vous pouvez noter que je traite ici en priorité de la sphère professionnelle, même si à l’heure digitale les univers pro et perso se mélangent de plus en plus. Et je ne te-vous parle pas de la différence oral/écrit consistant par exemple à tutoyer un collègue à l’oral et à lui envoyer du vous sur un courrier officiel.
  • Pas facile de passer du vous au tu ! Il est d’usage de vouvoyer une personne inconnue avant éventuellement de passer au tutoiement si la complicité s’installe dans la relation. Ok, mais comment tu fais-vous faites pour te-vous souvenir des personnes de chaque catégorie ?
  • Encore moins d’alterner tu et vous. Comme par exemple les journalistes et les politiques qui se tutoient dans la vie de tous les jours et pratiquent le vouvoiement à l’antenne. Je n’ai jamais compris cet usage hypocrite mais je vais demander son explication à l’ami Philippe Bloch.
    Sans parler de l’emploi du tu quand tout va bien et du vous quand un conflit, comme un licenciement, se présente et que ton-votre N+1 qui te-vous tutoie depuis 4 ans, te-vous vouvoie lors de l’entretien préalable… avant de te-vous dire en off “Désolé Patrick, mais j’étais obligé de mettre les formes”.
  • Compliqué aussi de commencer d’entrée par le tu. En effet, attaquer directement par tu peut choquer ton-votre interlocuteur(trice), donc pense-pensez à demander l’autorisation avant de te-vous lancer.
  • Taille et culture d’entreprise.  Une bonne pratique consiste à employer, au moins à ton-votre arrivée, le tu dans les startups et le vous dans les grosses boites. Sans oublier d’intégrer la culture de l’entreprise en optant pour le tu chez Michel et Augustin ou le vous chez ton-votre notaire de province.
  • L’utilisation du tu n’est pas synonyme d’amitié. Attention, ce n’est pas parce que tu tutoies-vous tutoyez ton-votre patron qu’il devient ton-votre ami !

Finalement, le choix du vous ou tu, c’est comme pour le dress code. Tu t’adaptes-vous vous adaptez et tu la joues-vous la jouez caméléon. Avant que tout le monde ne parle anglais ?
Alors les banquiers entrainez-vous à tutoyer les dirigeants de startups; ils vous trouveront plus cool. Et toi, jeune créateur d’entreprise, commence par vouvoyer ton banquier afin de ne pas le braquer (au figuré bien sûr).

A propos de cette grande question “Vous ou Tu ?”, ce serait intéressant d’avoir l’avis de Sophie de Menthon, la spécialiste du savoir-vivre en entreprise et de Patrick Vignaud qui accompagne les organisations sur la voie de l’harmonie.

Sur ce, je te-vous laisse ! Une prochaine fois, je vous-te parlerai peut-être de l’utilisation du prénom ou du Madame, Monsieur, un autre sujet sensible dans les relations humaines.

, , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses à Vous ou Tu ? Tu ou Vous ?

  1. Isabelle DELSENY-ERNEST 8 août 2016 at 10:19 #

    A l’heure des startup et de la “coolitude attitude” qu’elles véhiculent, certains peuvent effectivement finir par se perdre dans les “bonnes manières professionnelles”, Patrick nous remet les pendules à l’heure avec humour et logique 😉

  2. patrick vignaud 15 août 2016 at 11:22 #

    Hello Patrick
    Ton article me fait avoir une petite pensée pour nos amis étrangers apprenant le français… pas facile pour eux en effet.
    L’Harmonie dans une entreprise c’est la cohérence par rapport à son Identité Forte …
    Si celle-ci incorpore un ADN de proximité, une culture de tutoiement ou un style de management délégatif, le tutoiement est naturel tant en interne qu’avec toutes les parties prenantes externes (clients, fournisseurs, actionnaires…)
    A contrario une certaine élégance, discrétion dans votre Identité Forte favorisera le vouvoiement.
    C’est donc une question de cohérence… par rapport à l’Identité Forte de votre entreprise.
    100% d’accord avec toi sur l’importance de demander l’autorisation avant de tutoyer.
    Nous, Harmonistes, essayons de demander l’autorisation le plus rapidement possible car cela permet de casser la glace et de favoriser un échange direct.

Laisser un commentaire