Top

Touchez pas aux patrons

C’est la dernière mode ! Pour se faire remarquer et surenchérir, les salariés des entreprises en difficulté, comme Scapa, Faurecia ou Caterpillar, séquestrent leurs patrons. Et c’est pas tout… Quand on demande aux français ce qu’ils en pensent, 45% des personnes interrogées jugent que c’est acceptable.

Bouffer du patron, ça commence à bien faire !

Donc, je dis stop et j’argumente  :

  1. Avant tout, je souhaite dire que ce procédé n’a rien à voir avec ma conception de l’entreprise.  Une boite, c’est une communauté de talents destinée à progresser ensemble et en aucun cas des catégories sociales s’affrontant les unes contre les autres . Au passage, ces séquestrations révèlent le manque de culture entrepreneuriale en France J
  2. Le gouvernement serait bien inspiré de crier haut et fort et surtout d’agir avec fermeté contre ces procédés d’un autre âge. Et, pour une fois, l’ensemble de notre classe politique et syndicale pourrait rejeter ces pratiques, plutôt que de surenchérir en se rendant dans les entreprises en difficulté pour attiser les travailleurs et attaquer les patrons.
  3. Enfin, parce que c’est tout simplement contre-productif, au moins sur le long terme. Vous imaginez l’ambiance dans une entreprise après ce genre d’évènements ?

Bon, Patrick, c’est bien beau tout ça, on a compris que t’es énervé , mais qu’est-ce que tu proposes J

  • Dialoguons camarades  : et oui, plutôt que de montrer les muscles et de crier, on peut aussi s’assoir autour d’une table et se parler respectueusement.  Et arrêtons de penser que dans une négo, il y a toujours un gagnant et un perdant. Je reconnais bien volontiers ici mes erreurs passées quand, jeune patron sur de moi conseillé par des consultants peu inspirés, je me suis comporté en despote.
  • Anticipons, les amis. Une crise, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire, ça n’arrive pas du jour au lendemain. Donc, c’est pas compliqué d’informer régulièrement ses troupes, dans la + grande transparence, de leur parler de ce qui va bien pour parler aussi de ce qui va mal afin de se laisser le temps de trouver, ensemble, des solutions.

C’est pas le tout, j’espère que mes employés de Juste à Temps ne vont pas me séquestrer. Heureusement y a des biscuits et des boissons pour tenir le coup

Cordialement.

Patrick

2 Réponses à Touchez pas aux patrons

  1. Jérôme 15 avril 2009 at 10:27 #

    Bonjour Patrick,

    Je suis d’accord avec vous, l’entreprise est avant tout une communauté de talents et une société ne peut vivre et survivre que si tout le monde va dans le même sens.

    Il y a eu des abus sur les rémunérations des dirigeants et maintenant c’est l’ensemble des patrons qui ont une mauvaise image. Enfin lorsque je dis maintenant, ce n’est pas nouveau. L’actualité parle de la mauvaise image de quelques grands patrons et cela est généralisé sur l’ensemble des dirigeants (dont je fait parti). Il est nécessaire au quotidien de rassurer dans l’entreprise sur nos bonnes intentions et sur le fait que la société ne fonctionne que grâce à l’ensemble de l’équipe.

  2. Denis 21 avril 2009 at 6:42 #

    Bonjour

    je suis d’accord avec ce billet … une entreprise c’est un ensemble de compétence mis au service d’une communauté.. mais aujourd’hui en france tout est politisé et donc tout le monde s’affronte ..

    je trouve cela dommage surtout dans une période comme celle ci où justement le politique n’aide pas…

    De plus il manque à beaucoup de français une culture entrepreuneuriale et économique .

    Et ne pas oublier sans entreprise forte (sans création de richesse) pas d’emploi ….

Laisser un commentaire