Top

Redevenir salarié après avoir créé sa startup

Romain, le retour !  Après quelques mois de silence blogesque (vous en comprenez les raisons ci-dessous) , je suis ravi de l’accueillir à nouveau avec ce sujet passionnant. 

Article de Romain Lhez (@rlhez)

Fini l’entrepreneuriat. Je suis salarié depuis 1 mois.

Aurais-je abandonné le mythique statut d’entrepreneur, idéal d’audace et de liberté, pour le troquer contre le sombre costume d’employé de bureau ?

Pas si simple… On parle quasi exclusivement des entrepreneurs qui ont réussi en France et même lorsqu’on organise une Failcon c’est pour y écouter des chefs d’entreprise qui ont connu des creux mais pour qui tout va bien au moment où ils s’expriment. En y regardant de plus près, ils sont loin d’être la norme. Pour quelques réussites, on compte énormément d’échecs, même pour ceux dont la voie semble toute tracée (gowalla/ est un exemple parmi d’autres).

Voici quelques enseignements tirés de ma recherche d’emploi jusqu’à l’intégration de ma nouvelle entreprise, Digimind.

La recherche d’un emploi

J’ai mis un peu de temps à m’en rendre compte, mais en France si vous sortez d’une expérience entrepreneuriale, vous pouvez dès à présent oublier les grands comptes. Ils ne vous recevront pas.

Vous ne rentrez pas dans le « scope » des cabinets de recrutement ou des RH des grandes entreprises car votre « profil » ne rentre pas dans les cases et ça les gêne.

Par contre, il existe tout de même en France un tissu d’entreprises qui ont des perspectives intéressantes et dont les patrons sont eux-mêmes des entrepreneurs.

J’ai eu le plaisir de rencontrer certains d’entre eux et je les remercie pour leur attitude positive par rapport à l’échec et leur ouverture à la discussion (ils se reconnaîtront !).

Au terme de cette étape, j’ai choisi de rejoindre Digimind. L’entreprise est leader des solutions de veille et d’e-reputation, compte près de 100 employés dans 3 pays et ses fondateurs sont toujours là… Une « startup » qui a aujourd’hui 14 ans…

En pratique le salariat, ça donne quoi ?

Confort personnel et professionnel

Je passe rapidement sur les avantages matériels. Pourtant, quand vous n’y avez plus goûté depuis longtemps, ça surprend !

  • Vacances et RTT
  • Plan de formation
  • Tickets restaurant
  • … et surtout un salaire qui vous évite de vous poser tout un tas de questions au quotidien…

Mais le plus grand de tous les conforts, c’est le confort de travail.

Besoin de feedback Marketing ? Il y a une personne pour ça ! Besoin d’un diagnostic technique? Il y a aussi une personne pour vous aider !

En tant qu’entrepreneur, vous devez faire des pieds et des mains pour accéder à des expertises précises; ici tout est prévu, vous n’avez qu’à vous concentrer sur votre travail !

Un manque d’adrénaline ?

Alors, oui, rien n’est jamais parfait. Il y a quelques pesanteurs, des habitudes, moins de curiosité autour du secteur des nouvelles technologies.

Mais globalement, mon rôle de product manager me permet de faire ce qui me plaît le plus. Voici, pour le confirmer, un extrait du mail qui était l’occasion pour moi de partager avec ceux qui m’entourent quelques réflexions sur les deux années que j’ai passé à entreprendre.

« Le point le plus important pour moi c’est qu’à presque 30 ans, j’ai trouvé ma voie et mon secteur : l’Internet. Je continuerai à créer ou améliorer des services qui facilitent le quotidien de centaines (ce qui est le cas de MyEasyPet aujourd’hui) voire de milliers de personnes (ce que j’espère dans le futur). »

D’ailleurs, chez Digimind, nous allons prochainement sortir un nouvel outil de veille et d’analyse des compétiteurs… A suivre sur Business Angel France…

Redevenir entrepreneur, un jour ?

Oui peut-être, pourquoi pas dans quelques années. Mais cette fois avec un avantage compétitif fort et tangible dès le départ.

Ce qui me manque le plus ?

Echanger avec Patrick, Marc, les gens de chez Pearltrees, Youssef, Raphaël, Laurent, tous les autres de l’OCC Paris et les entrepreneurs en général.

Merci, Romain, pour ton témoignage courageux. Sache que les colonnes de Business Angel France te sont grandes ouvertes et que Juste à temps se fera un plaisir de travailler avec Digimind !   

Amitiés – Patrick

, , , , ,

15 Réponses à Redevenir salarié après avoir créé sa startup

  1. Roxanne 29 avril 2012 at 20:30 #

    Merci pour cet article, je l’ai trouvé très intéressant.

    Si je peux me permettre, j’aurais rajouté un petit élément : l’entrepreneuriat ne se limite pas qu’aux startups ! Au contraire, je trouve que les entreprises et même les grosses boites arrivent à innover et qu’un salarié avec un caractère entrepreneurial peut jouer un rôle clé – je prends Julien Codorniou, aujourd’hui chez Facebook et avant chez Microsoft comme un bon exemple. Ou encore Kevin Rose, le fondateur de Digg, qui vient de rejoindre l’équipe de Google après la fermeture d’Oink…

    De plus, souvent les entrepreneurs deviennent investisseur, etc. après un certain temps alors pourquoi pas salarié ! De changer entre salarié, entrepreneur, investisseur, etc. permet d’avoir plus d’expérience mais aussi une compréhension plus globale de l’écosystème et des acteurs différents, à mon avis.

    Alors félicitations et bon courage pour cette nouvelle aventure 🙂

  2. stef_looknbe 29 avril 2012 at 22:11 #

    Bravo Romain pour cette nouvelle aventure.

  3. Youssef 29 avril 2012 at 22:18 #

    Excellent article de clarté et de franchise: good luck!

  4. Romain 30 avril 2012 at 7:34 #

    Merci les gars. Merci roxanne

    @roxanne : je pense qu’il faut distinguer entrepreneur et intrapreneur. La différence se situe au niveau de l’estomac, et de cette boule qui apparaît dans les moments d’incertitude. Ce qui n’enlève rien au talent des gens que tu as cité.

  5. Romain 30 avril 2012 at 7:37 #

    @roxanne Au fait, je regrette ne pas avoir été à la failcon v1, j’espère qu’il y aura une édition prochainement.

  6. Roxanne 30 avril 2012 at 8:06 #

    Hello Romain, oui, c’est un évènement annuel, on va annoncer les infos pour la prochaine édition bientôt.

  7. Frederique 1 mai 2012 at 9:13 #

    @Roxanne : quand tu dis « les grosses boites arrivent à innover et qu’un salarié avec un caractère entrepreneurial peut jouer un rôle clé » je suis tout à fait d’accord avec toi… tout dépend de l’âge de l’ex-entrepreneur… Après 45 ans… je ne suis pas sûre que la grosse boite prenne encore en compte ton « expérience » pour te faire passer du statut d’entrepreneur à intrapreneur (comme dit Romain)

  8. Cédric Labeau 6 mai 2012 at 5:57 #

    Merci pour cet article Romain!
    C’est un sujet rarement abordé et qui pourtant touche énormément de créateurs d’entreprises.
    Redevenir salarié n’a rien de honteux et c’est parfois un passage obligé le temps de se refaire une santé financière ou simplement d’avoir l’envie et l’énergie de retourner à l’aventure.
    Dans tous les cas, l’entrepreneuriat développe des compétences très recherchées par les recruteurs et il n’y aucune raison de craindre un jugement sévère suite à « l’échec » de son entreprise.

  9. anne sophie 6 mai 2012 at 12:16 #

    Romain : merci pour ton témoignage courageux et il en faudrait beaucoup plus comme le tien. Cela fait du bien de voir et d’avoir d’autres expériences Je suis en fin d’activité entrepreneuriale après deux années d’exercice intense. Aujourd’hui, un manque de confiance en moi mais une volonté de me repositionner sur le marché de l’emploi (Management RH et développement commercial). Il faut juste trouver les bons interlocuteurs qui nous fassent confiance et se faire à nouveau confiance!!
    Cédric : merci également!!

  10. Stéphane de QuiRecherche 9 mai 2012 at 15:03 #

    Bonjour et merci pour ce témoignage très intéressant. Il est vrai que l’on parle souvent de « ceux qui ont réussi » et moins des autres, qui sont pourtant bien plus nombreux.

    Il est important de savoir se servir de ses échecs et de savoir se remettre en question pour progresser. Quitte à retourner salarié quelques temps, le temps par exemple de réunir les fonds suffisants ou de travailler sur une nouvelle idée d’entreprise par exemple.

    Un retour au statut de salarié n’est pas définitif, et quand bien même, il faut avouer qu’il apporte de nombreux avantages. Parfois, il faut savoir se résoudre à mettre temporairement son rêve d’indépendance de côté, pour mieux l’atteindre ensuite.

  11. Romain 9 mai 2012 at 23:54 #

    @anne sophie : courage ! oui il y a une forte pression sociale sur l’échec en France. C’est dans la mentalité ou dans l’inconscient : le travail de prise de recul sur tes erreurs prend du temps… Je suis toujours en train d’y réfléchir plusieurs mois après l’arrêt de mon activité. Mais dans le fond, comme tu le laisses transparaître ton commentaire, le pire n’est pas l’image que les employeurs se font de toi mais l’image que tu as de toi même. Il faut travailler à voir les choses du côté positif (et du positif, il y a et même beaucoup !)

    @Stéphane : carrément ! Je pousserais même plus loin en disant qu’être salarié sur le long terme n’est pas une tare !

  12. anne sophie 10 mai 2012 at 8:56 #

    @ Stéphane et Romain : Encore merci à tous les deux! Et à très bientôt pour la suite du chemin…

  13. clémares 2 octobre 2012 at 18:04 #

    Bonjour et merci pour ce témoignage!
    Je suis en plein dedans et je vois que je ne rentre pas dans les cases:(
    J’ai pourtant une expériénce d’entrepreneur »réussie »puisque j’ai créé ma société de services en 2002,je l’ai cédée à un groupe en 2007 et suis restée salariée chez eux jusqu’en 2011.
    Eh bien,malgrè celà:zero entretien….
    J’en suis à me demander si je ne vais pas l’enlever de mon CV…
    Je préfèrai travailler pour une petite société,y a t’il des « sources » à privilégier?

  14. cheklat 5 décembre 2012 at 14:36 #

    bonjour,

    J’ai été dirigenat avec mon marie depuis 10 ans malheureusement dépôt de bilan, je dois franchir le cap cv dans la fonction publique et je m’aperçois que je n’ai aucune réponse
    tous a fais d’accord avec CLEMARES je pense que pour avoir toute ses chances il ne faudrait pas le stipuler, mon profil doit faire peur je ne sais pas c’est le flou le plus profond, comment se fait-il que je n’ai aucune réponse..
    j’attends de vos nouvelles pour prendre ou non cette décision

  15. Sami 28 juin 2013 at 19:01 #

    En même temps, tous les profils et toutes les créations ne se valent pas.

Laisser un commentaire