Top

Femme de business angel entrepreneur

Quand j’ai écrit ma Lettre ouverte aux blogueuses, je ne pensais pas à Annie, mon épouse. Et puis, un jour, je lui ai demandé si ça l’intéresserait d’écrire un billet. Elle m’a dit qu’elle allait y réfléchir et trois jours après elle m’a soumis son article que voici.

 

Autant vous le dire tout de suite, le business n’est pas ma tasse de thé… Et pourtant, force est de constater qu’il fait maintenant partie de ma vie !
Entrepreneur ou business angel ? J’ai de la chance, Patrick fait les 2.
Juste à temps a 22 ans, Business Angel France 4 ans… Et si on faisait un bilan ?

Tout d’abord, j’ai enrichi mon vocabulaire anglo-saxon : pitchbusiness plan et autres reporting choquent un peu mon côté défense de la langue française. Mais il est vrai que résumé a moins d’allure, plan de travail  est beaucoup trop culinaire (quoique …) et que rapport fait vraiment militaire.

Par ailleurs, il est incontestable que ces activités ont renforcé notre complicité. J’adore avoir un compte rendu de la journée et donner mon avis autorisé et instinctif sur certaines news concernant  Juste à temps ou les projets d’investissements. Rassurez-vous stratuppers, Patrick garde son libre arbitre !

Les difficultés ? Il y en a. Les déceptions ? Il y en a aussi. Les erreurs de jugement aussi mais cela a été d’emblée accepté. Patrick m’a dit au début de son implication comme business angel :  attention, je prends des risques, la bourse à côté c’est de la rigolade ! Je le dis clairement, si on gagne de l’argent : tant mieux. Je ne vais pas pleurer mais, le plus important pour moi dans la vie, c’est de faire ce que l’on a envie de faire.
Ma consommation de tranquillisants étant au point mort, j’en déduis que l’angoisse n’est pas trop envahissante. Question de confiance. L’homme a les pieds sur terre, doit freiner un peu ses hauts et ses bas mais tout est toujours sous contrôle.

A signaler : un intrus dans le couple, l’ordinateur. Lisse, impavide, 3 kg tout mouillé (enfin, c’est rare), il est le troisième larron, toujours présent grâce à son copain Wifi ! Jalouse ? Non. Agacée ? Parfois. Mais reconnaissons-lui un grand mérite, celui de la mobilité. Il permet quelques parenthèses (chut, c’est un secret) provençales. Et oui ! C’est parfois au son des cigales et environné par le parfum des lavandes que Patrick répond à vos mails et rédige ses billets.

Finalement, vivre avec un angel n’est pas l’enfer !

Messages reçus, Annie et merci de partager ma vie. C’est fou ce que j’ai appris de choses en te lisant !

Et pour vous, lectrices et lecteurs, voila une belle illustration de mes propos sur Equilibre et Création d’entreprise

Patrick

 

, , , , , ,

9 Réponses à Femme de business angel entrepreneur

  1. de Guilhermier 3 mars 2012 at 11:28 #

    Un petit conseil, il faut passer à l’iPad ou au MacBook Air 11″, comme ceci l’intrus sera tout petit, discret, et léger …. !

    Je ne plaisante pas tant que cela. Je suis également business angel depuis plus de 15 ans, ma femme m’a toujours vu comme cela, et n’avoir qu’un seul petit iPad au milieu pour garder le contact avec l’extérieur est très largement plus agréable pour l’ambiance familiale !

  2. Aglietta 3 mars 2012 at 14:15 #

    Annie, Patrick, bonjour

    C’est un super billet bien écrit et surtout plein de tendresse.

    Moi, ma Provence, c’est la Suisse et plus particulièrement Crans Montana dans le canton du Valais.
    C’est magnifique, c’est en pleine montagne, un peu loin de Paris (6 heures en TGV) mais pas le bout du monde non plus.

    je ne ressens pas le besoin de me déconnecter au contraire et avec les moyens modernes que nous avons, c’est si facile, de rester branché, ipad inclus.

    Je ne fais pas vraiment de différence entre le travail et le loisir. J’ai cette chance d’aimer les deux. Il y a tellement de choses intéressantes à connaitre dans le monde.

    A bientôt
    jacqueline

  3. stef_looknbe 3 mars 2012 at 14:29 #

    Merci Annie pour ce témoignage. Effectivement, Patrick a les pieds sur terre et ça aide beaucoup à ne pas perdre de vue l essentiel

  4. Cédric Labeau 3 mars 2012 at 17:24 #

    Excellent témoignage!
    Je vois la même complicité entre vous deux qu’entre mon épouse et moi:)
    Isabelle m’aide à me canaliser et m’apporte un soutien indispensable dans les moments difficiles. Personnellement, je trouve important que le couple partage la même vision.

  5. Mathieu .B 3 mars 2012 at 21:07 #

    Excellent billet avec une complicité magnifique.La Provence quel belle région surtout du côté de P.R

    Pour information l’IPAD 3 Sortira Fin Mars donc une idée de cadeau peut-être Mr Patrick pour nous rédiger de sublime billet.

    Je garde cette petite phrase de fin:

    Finalement, vivre avec un angel n’est pas l’enfer !

    Encore bravo Annie,Patrick

    Mr PSM

  6. Annie Hannedouche 4 mars 2012 at 9:31 #

    Merci beaucoup « Aglietta » pour cette réponse et ce lien vers l’Univers SAMSUNG : un coup de poing dans l’estomac !
    Annie

  7. Georges Rodesch 4 mars 2012 at 13:18 #

    Quo non ascendent? Voilà donc nos Hannedouche(s)préférés (ça ne mange pas de pain, je ne connais qu’eux avec ce nom là) se mettre à la littérature bloguesque. On a bien vu un ex luxembourgeois être élu récemment à l’Académie Française ,j’attends donc avec impatience les Patrannie dans la Pleïade maintenant.
    Qualités chez eux? Passion du vin, passion de la bonne chère, passion de l’amitié…passion de l’opéra (comment, vous ne saviez pas?? Bon d’accord, c’est « passion » au sens étymologique latin « patere= souffrir…): il faut bien quelque défaut dans ce tablog brillant. Voyez les souvent, vous récolterez les fruits de leurs passions aussi…
    Et si vous voulez être comme un poisson dans l’eau, le teint rose saumon, ne pas caviarder vos sentiments, passer une soirée où l’on ris, bref, être finement soufflé: champagne! Passez une soirée avec eux!
    Baisers
    Georges

  8. ETIENNE 7 mars 2012 at 18:38 #

    AAHHHHHH quel plaisir d’avoir via la toile des nouvelles d’Annie et de Patou ! Le téléphone existe aussi pour échanger .
    Un billet est un bon début pour constituer un volume alors encourageons la blogueuse . Ma chère épouse ne donne pas dans l’ordi mais je ne désespère pas de l’intéresser à être autonome pour commander ses capsules NESPRESSO …. What else a oui c’est vrai elle passe ses journées au téléphone avec nos filles , sa famille ( quelle tchache les Marsellais ) et les amis …..
    Je suis admiratif ( mais pas envieux) du hobby de Business Angel de Patrick et j’attends avec impatience qu’il m’invite pour fêter sa « money back in quantity  » if you know what I mean …..
    Après la journée des Manies , des femmes etc vivement la journée ( que dis-je la semaine !) sans téléphone portable et autre tablettes qui nous empêchent de nous écouter penser !
    J’aime bien le commentaire de Jacqueline sur le mélange travail loisir , toute ma carrière a été de m’amuser au boulot , et ça continue …. C’est ce que je vous souhaite à toutes & tous
    Biz

  9. Bourgain 4 décembre 2012 at 13:31 #

    9 mois après l’invite, j’accouche de ma réponse. Je suis sûr que ni l’un ni l’autre ne désespérait. Quitte à être un peu trop occupé, il vaut mieux être dans un environnement accueillant et j’envie un peu ceux qui ont latitude à pouvoir télétravailler. Ce n’est pas mon cas mais je fais avec car il y a aussi des moyens de s’évader à domicile (au moins par la pensée).
    Un petit mot sur l’ordinateur qui n’est un intrus que lorsqu’il permet de s’isoler ou de mentir (le fameux « t’es où ? »). Mon pot l’ordi maintient le lien avec tout mon entourage et permet d’être prêt au moment où il faut être justement là. On en devient l’esclave que lorsque l’entreprise se comporte comme un maquignon (exemple de Hewlett Packard qui impose à ses employés d’être connectés 24/24 avec des centres de décision aux 4 coins du monde (bonjour l’angoisse et le stress).
    En tous les cas, merci pour ce témoignage et merci de ce que vous faites pour les autres à quelque titre que ce soit.
    Amitiés
    Jean Louis

Laisser un commentaire