Top

Entrepreneuriat : faut-il avoir un entrepreneur idole pour réussir ?

Entrepreneur idole

Tribune libre de Patrick Hannedouche sur l’intérêt d’avoir un entrepreneur idole dans l’entrepreneuriat

A-t-on besoin d’avoir un entrepreneur idole pour réussir dans l’entrepreneuriat ? L’idée de cet article m’est venue suite à la lecture de “Comment devenir une rock star de l’entrepreneuriat ?”. J’en ai parlé avec un néo entrepreneur qui m’a relaté une rencontre entre startuppers où l’animateur demandait aux participants “Quel est votre entrepreneur idole ? Encore une question à la con (la mienne l’est peut-être aussi) et à la mode dans l’écosystème consanguin des startups où quelques pseudo gourous font rêver des apprentis patrons naïfs.

Ne t’énerve pas Patrick et réponds plutôt à la question posée dans ton titre.

Très bonne question au demeurant ! Merci de me l’avoir posée, comme répondent à l’unisson les pitcheurs suite à leur formation stéréotypée “Deviens un pro du pitch en 48H”. Dans mon cas, elle m’a permis d’y réfléchir. Voici donc quelques éléments de réponse à “Entrepreneuriat : faut-il avoir un entrepreneur idole pour réussir ?

A propos Patrick, as-tu des idoles ?

Comme on me pose souvent la question, j’ai pris le temps d’y réfléchir. Dans un premier temps, je ne me suis pas reconnu de maitre à penser, sachant que pour moi l’entrepreneur est un animal indépendant qui n’aime pas être sous influence extérieure. Avec le recul, je répondrai “Non, je n’ai pas d’idole(s), mais certaines personnes m’inspirent”. Par exemple, j’adore le parler-vrai entrepreneurial de l’ami Guy Kawasaki ou les conseils de mon épouse Annie, qui sait me modérer quand je (sur)chauffe.

Commence par apprendre à te connaitre

Avant de d’identifier à un idole type Steve Jobs, Mark Zuckerberg ou Alice Zagury, fais comme moi et apprend à te connaitre.

Comment ? Perso, j’aime bien le MBTI pour cerner son type psychologique, complété du langage DISC pour les styles comportementaux. Attention, fais-toi aider par un pro des relations humaines pour fiabiliser les résultats des tests.

Pourquoi ? D’abord afin de gagner en autonomie pour prendre les bonnes décisions = celles qui te correspondent. Ensuite pour ne pas choisir un entrepreneur idole qui est à ton opposé et qui va te faire faire des erreurs. Par exemple, si je prenais Oussama Amar comme gourou, lui assistant constructeur d’empires et moi entrepreneur de terrain, je perdrais trop de temps à me mettre à son niveau.

Donc sois toi-même. C’est un bon début et ta vie sera plus équilibrée.

Ne prends surtout pas Patrick Hannedouche comme entrepreneur idole !

  1. J’ai plein de défauts, mais si, mais si.
  2. Je déteste les lèche-bottes.

Maintenant, si tu as envie et besoin de te faire accompagner (c’est payant), contacte-moi et explique-moi ta situation et ton besoin. Nous verrons comment nous pouvons travailler ensemble.

Attention au syndrome de l’auto-idole

Encore plus dangereux que d’avoir un entrepreneur idole, il y a la catégorie des entrepreneurs auto-idoles. Ils sont tellement mégalos que seule leur (petite) personne compte. On les retrouve surtout chez les hommes, notamment en politique, mais en creusant, j’en vois aussi parmi les entrepreneurs comme Donald Trump.

PS : Attention, je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas d’ego pour être un entrepreneur successful. C’est même évident qu’une certaine dose est nécessaire pour réussir dans le business.

Des guides oui, des idoles non

Soyons sages pour une fois et comme en philosophie place à la synthèse. Je conclurai cette tribune par “Des guides oui, des idoles non”. Bien sûr que dans la vie mouvementée et incertaine de l’entrepreneur, tu as besoin de balises pour te montrer la voie à suivre et résoudre tes difficultés. De là à se confier corps et âme à un gourou, pseudo coach ou autre uluberlu, il y a selon moi un pas qu’il ne faut surtout pas franchir.

Et toi quel est ton avis, ton expérience, ta réponse à la question “Entrepreneuriat : faut-il avoir un entrepreneur idole pour réussir ?”

, , , , , , , , , ,

2 Réponses à Entrepreneuriat : faut-il avoir un entrepreneur idole pour réussir ?

  1. patrick vignaud 18 septembre 2016 at 18:16 #

    Avoir des guides (et non des idoles), des mentors ou des personnes que l’on admire est une preuve d’ouverture à l’autre et de capacité d’apprentissage …
    une astuce: identifier pourquoi on admire certains entrepreneurs/dirigeants/personnes peut permettre de mieux comprendre ses propres valeurs…

  2. Isabelle DELSENY-ERNEST 19 septembre 2016 at 11:09 #

    Encore un sujet pertinent et réussi avec ta proverbiale impertinence et justesse Patrick !
    Comme toi, je n’ai pas de gourou ou d’idôle, à par toi bien sûr 😉 mais des personnes inspirantes au gré de rencontres, comme celles avec l’équipe et les partenaires de Patrick Vignaud (ci-dessus) de https://b-harmonist.com/, et ce dans tous mes domaines d’activités.
    Ca aide à garder un ego stable et à construire avec le temps ses propres valeurs…

Laisser un commentaire