Top

Dictionnaire des business angels™ : L comme Love Money

Non, vous ne rêvez pas, l’amour se décline aussi dans les affaires sous forme de Love Money comme le stipule Envie d’Entreprendre :
« La love money (à traduire par « argent de l’amour », et non « amour de l’argent ») est un terme qui désigne les fonds que vous allez récupérer en faisant participer vos amis, votre famille ou une quelconque connaissance au capital de votre entreprise. »

Personnellement, j’aime bien aussi l’expression FFF comme friends, family and fools (les amis, la familles et les fous).

Dans la chaîne de financement de France angels ci-dessous, le Love Money, ainsi que les soutiens publics et les prêts d’honneur, se situe généralement avant l’intervention des Business Angels.

Et Patrick loves love money. Participer à la création d’une boite qui va révolutionner le monde avec une belle aventure humaine entrepreneuriale à la clé et sans un gros investissement, j’aime ça. Attention quand même, les ami(e)s, le risque est important; je le sais, j’ai déjà pris 2 gamelles…mais cela ne m’empêche pas de persévérer et je vous le prouve : je m’engage à investir 1.000 € dans le premier projet qui retiendra mon attention. J’attends vos executive summaries.
Au fait, voici quelques conseils au passage en matière de love money.

Pour vous, ami(e)s startuppers :

  • lancez-vous avec au moins 1 an de tréso
  • en + du love money, pensez aux prêts d’honneur 
  • procédez comme moi à la création de Juste à Temps : ne vous faites pas diluer…trop rapidement.
  • votre priorité = les clients; donc ne passez votre temps à chercher des fonds.

Et vous, collègues investisseurs :

  • ne soyez pas trop affectif dans vos choix d’investissement : demandez systématiquement d’autres avis (notamment celui de votre conjoint).
  • fixez-vous des critères d’investissement
  • et considérez que c’est de l’argent perdu.

Finalement, all you need is love…money !

Patrick

, , , , , , , , ,

Une Réponse à Dictionnaire des business angels™ : L comme Love Money

  1. Ben 26 avril 2012 at 13:15 #

    assez bien exprimé ! merci

Laisser un commentaire