Top

Créer une startup ou une entreprise classique ?

Non, ce n’est pas la même chose de créer une startup ou une entreprise classique. Faites le bon choix en analysant 9 critères comme Profil créateur, Modèle économique…

Vous avez décidé de vous lancer dans l’entrepreneuriat ? Bienvenue au club ! Avant de démarrer, je vous recommande vivement de vous poser la question : est-ce que j’ai envie de créer une startup ou une entreprise classique ? En effet, ces 2 aventures entrepreneuriales n’ont rien à voir.

Créer une startup ou une entreprise classique

Commençons par nous mettre d’accord sur les définitions des 2 termes « startup » et « entreprise classique » :

  1. Selon Steve Blank, le pape de l’entrepreneuriat et de l’innovation, « Une startup est une organisation temporaire à la recherche d’un modèle économique industrialisable et permettant une croissance exponentielle. »
  2. Toujours selon Steve, « Une entreprise est une organisation permanente conçue pour exécuter un modèle économique reproductible et évolutif ».

Je vous propose d’illustrer mes propos à partir de 2 sociétés dans le secteur du vin :

  1. Dans la catégorie « startup », Vivino dont la mission consiste à « Trouvez le vin que vous cherchez et achetez-le en quelques secondes ».
  2. Comme « entreprise classique », Resovino qui a une activité de vente de vins en réseau privé et que j’ai créée en 2016.

Resovino

Analysons maintenant les différences sur 9 critères :

  • Profil créateur(s) – Rien à voir entre Patrick l’entrepreneur de terrain qui s’éclate dans l’indépendance et la proximité et Heini Zachariassen qui a choisi le monde comme terrain de jeu. Et vous, ressemblez-vous plus à Patrick ou à Heini ?
  • Modèle économique – A leurs débuts en 2010, la seule préoccupation des créateurs de Vivino était de se constituer une énorme base de données de vins différents et d’utilisateurs de l’app qui les notaient et les commentaient. Seulement quelques années après, une fois atteints les millions de bouteilles et les millions d’adeptes s’est posée la question de la monétisation avec comme 1° réponse la création d’une place de marché. Alors que chez Resovino, le modèle de revenu était clair dès le début, à savoir une marge prise entre le prix d’achat aux vignerons et le prix de revente aux clients.
  • Chiffre d’affaires – Là ou la startup vise et vend à ses investisseurs des prévisions en millions de dollars, l’entreprise classique la joue moderato avec des objectifs en dizaines de milliers puis centaines de milliers et enfin millions d’€.
  • Salaire entrepreneur – Peu de différences sur ce point. Startup ou entreprise classique, c’est la plupart de temps 2 ans sans rémunération pour le créateur. + d’infos sur Salaire d’entrepreneur : 9 bonnes pratiques.
  • Financement – Chez Resovino, pas de levée de fonds. Annie et Patrick, les 2 créateurs, ont mis 10.000 € de leur poche dans le capital de l’entreprise, somme suffisante pour assurer le décollage de l’entreprise. Les clients ont rapidement pris le relais. Dans le cas de Vivino, les levées de fonds se sont succédées pour payer le développement de la plateforme et les coûts d’acquisition de cette entreprise sans chiffre d’affaires les premières années.Investisseurs Vivino
  • Rentabilité – Vous l’avez compris, Vivino s’en est souciée comme de ma 1° chemise au début de son aventure. Raisonnement inverse chez Resovino dont l’objectif est d’être rentable dès la 2° année.
  • Valorisation – L’entreprise classique est valorisée essentiellement sur le passé alors que la startup sans historique se base sur des prévisions à 10 chiffres pour faire monter les enchères.
  • Couverture géographique – Chez Resovino, l’obsession de la qualité de service et la proximité avec les clients conduit à s’adresser en priorité aux consommateurs d’Ile de France. Ce qui permet par exemple de leur proposer de participer à des dégustations privées. Pas de frontières chez Vivino : c’est le monde ou rien.
  • Cible clients – Tu as un smartphone et tu veux te renseigner sur un vin ? Tu es dans la cible Vivino comme des centaines de millions de personnes sur la terre. Vous aimez le vin et avez envie d’un contact personnalisé et privilégié avec les créateurs de Resovino ? Vous pouvez rejoindre les quelques milliers de Resovineurs.
  • Fournisseurs-Vignerons – Alors que Vivino a pour ambition de répertorier et noter la quasi totalité des vins dans le monde, qu’ils soient produits par des groupes financiers multinationaux ou des petites structures, la raison d’être de Resovino consiste à dénicher des vins de très bons « petits » vignerons rencontrés et approuvés par son comité de dégustation.

Place à ce tableau de synthèse totalement subjectif et assumé par l’auteur !

Startup Entreprise classique
Profil créateur(s) Priorité à la vision Priorité à l’exécution
Modèle économique On verra plus tard Je sais comment je vais gagner de l’argent
Chiffre d’affaires 0 les 1° années, des dizaines de millions espérés
à 5 ans, souvent rien ou pas grand chose
Quelques € dès le début, puis des milliers,
des centaines de milliers. Avant les millions ?
Salaire entrepreneur 0 au début dans les 2 cas
Financement Levées de fonds successives Apport personnel + clients
Rentabilité Je t’en pose des questions ? Equilibre attendu en année 2 ou 3
Valorisation Au doigt mouillé selon prévisions, besoins de cash,
ego du créateur et comparables du secteur
Selon CA, résultat et secteur d’activité
Couverture géographique Le monde sinon rien Une ville, puis une région, un pays. Avant l’export ?
Cible clients 1.000.000 minimum
Recrutement massif avant de
faire le tri dans la communauté
1.000 suffisent
Focus sur le coeur de cible = les clients
prêts à payer pour le produit, le service
Fournisseurs-Partenaires Sourcing international avec un
risque de dépendance aux GAFA
PME locales qui jouent le jeu au début
(délai de règlement, minima de commande)

Vous l’avez compris, ce n’est pas du tout la même chose de créer une startup ou une entreprise classique. J’ajoute que 95% des soi-disants « startups » n’en sont pas, faute de cocher les critères évoqués dans cet article. Donc soyez lucides et réalistes au début de votre aventure entrepreneuriale en faisant le bon choix, celui qui vous correspond; privilégiez la cohérence de votre projet et son adéquation avec votre personnalité et vos compétences.
Avec tous mes voeux de réussite !

Créateur d’entreprise classique ou de startup
en recherche d’un pro pour
votre accompagnement entrepreneurial ?
Parlons-en : Contact

PS : Vous avez encore 5 minutes ? Découvrez Comment transformer une startup en une vraie entreprise ?

Une Réponse à Créer une startup ou une entreprise classique ?

  1. patrick vignaud 22 mai 2018 at 14:17 #

    l’important n’est il pas que les associés se posent la question … et soient d’accord entre eux !!! (la moitié (à vue de nez) des start up explosent en vol par manque d’adéquation entre associés). merci à Patrick de poser le problème en termes clairs

Laisser un commentaire