Top

Business Angel France vous en dit plus sur le Startup Leadership Program

Dans le foisonnement d’initiatives pour aider les startups, Business Angel France a souhaité en savoir plus sur le Startup Leadership Program qui entame sa deuxième année en France. Voici l’interview de Xavier Milin* qui a lancé le programme en France.

 SLP

  

Qu’est-ce que le Startup Leadership Program (SLP) ?

Il s’agit d’un programme international, lancé fin 2006 à Boston, qui permet à des entrepreneurs de talent (que nous appelons nos fellows) de suivre pendant 6 mois une vingtaine de sessions de cours couvrant ainsi l’ensemble des problématiques qu’ils vont rencontrer dans leurs premières années d’existence. Les cours s’accompagnent aussi d’un mentorat pendant les 6 mois.

L’ensemble des intervenants et mentors du programme sont des experts reconnus, des cadres de grands groupes ou encore des entrepreneurs qui souhaitent partager leur expérience. C’est un programme passionnant et exigeant qui s’adresse à des réels talents, des profils engagés venant de tous les horizons. Nous avons simplement « limité » les champs d’activité des entreprises aux secteurs suivants : Numérique, Biotech, Cleantech, Social Business.

Du Startup Leadership Program sont sorties d’importantes success stories, comme Ixigo, DeliveryChef,Shareaholic... Et une dizaine de startups participantes ont été vendues à des acteurs comme Google, Airbnb ou encore Groupon.

 

Quel est le bilan de la première année du SLP en France ?

Nous avons accueilli 22 fellows en septembre 2012, et 19 ont fini le programme. Je constate avec plaisir que l’expérience a été très riche et les impacts très différents selon les personnes. Ainsi, certains comme Grégory Nicolaïdis de WeLoveWords en ont profité pour finaliser leur levée de fonds de 400k€, quand d’autres ont totalement revu leurs business models ou même changé leur activité.

Une chose est certaine en tous les cas : nous avons vu une évolution considérable  au cours de ces six mois. Pour s’en apercevoir, il suffit d’échanger avec un des cinquante mentors du programme ou avec les business angels et VC qui nous accompagnent depuis le début de cette expérience, et qui ont vu des changements radicaux pour certains.

  

Les perspectives du SLP pour la deuxième année ?

La première année nous a permis d’ajuster un programme international à certains besoins français, comme les négociations de pactes d’actionnaires par exemple qui ont un aspect très local.

Nous sommes en passe de trouver des accords avec des acteurs très intéressants du monde de l’entrepreneuriat, dans l’optique d’apporter au programme encore plus de substance concrète mais aussi de permettre aux fellows de vivre des expériences uniques avec des intervenants qui les impacteront fortement. Bref, si la session 2012 a été  passionnante, je sais déjà que 2013 devrait en surprendre plus d’un.

Nous lançons actuellement notre campagne de recrutement  sur le site : www.startupleadership.comPar ailleurs nous allons organiser plusieurs réunions d’information dont la première aura lieu le 26 juin.

  

Quel est le positionnement du SLP ?

Il existe de nombreuses offres d’accompagnement, c’est vrai. Elles ont toutes leur intérêt en s’adressant parfois à des populations différentes. Je pense que le Startup Leadership Program est assez différents des programmes que l’on peut trouver aujourd’hui à Paris, et ce pour 5 raisons principales:

 

1             il est quasiment gratuit. Le fellow va cotiser pour 400 euros à l’association Startup Leadership Program France. Il reste membre à vie et peut venir suivre à nouveau un cours les années suivantes s’il en ressent le besoin.

2             Nous ne prenons aucune part dans les entreprises ni ne percevons la moindre rémunération en cas de levée de fonds

3             Tous les intervenants sont bénévoles, que ce soient les mentors, les speakers ou encore l’équipe d’organisation.

4             Le programme est réellement international et nécessite un bon niveau d’anglais

5             Les cours sont donnés partout quasiment au même moment, ce qui permet à un fellow parisien en visite sur la Silicon Valley de suivre une session sur place.

Ce qui anime l’ensemble de la communauté du SLP tient de l’échange et de la générosité. Ce ne sont pas des mots pieux, mais réellement le cœur de notre programme. C’est d’ailleurs probablement la raison pour laquelle nous avons des mentors et des partenaires d’un tel niveau.

  

Le SLP en 3 chiffres

C’est simple, le SLP à ce jour, ce sont:

  • 22 villes à travers le monde sur tous les continents
  • 700 startups formées
  • 370 Millions de dollars levés par les startups

  

*A propos de Xavier MILIN

Après 15 années de direction financière dans le monde de l’informatique, et en particulier au sein de groupe Sage dont il fut directeur financier pour l’Europe et l’Asie, Xavier Milin crée en 2011 la société Basics Finance. Cette structure permet d’accompagner les entreprises de toutes tailles dans leurs problématiques administratives et financières (organisation, gestion de trésorerie, aides et subventions,..) ; ses clients sont aujourd’hui des PME, des startups ou encore des fonds d’investissements souhaitant une intervention ponctuelle dans leurs participations.

Très présent au sein des incubateurs parisiens, sensible aux problématiques que rencontrent les startups et conscient que l’enjeu de la création d’emplois en France passe par des initiatives fortes, il décide de lancer sur Paris le Startup Leadership Program en Mai 2012. Il est accompagné dans cette aventure par Laurent Beduneau-Wang et Claire Desombre. 

, , , , , , , , , , ,

Une Réponse à Business Angel France vous en dit plus sur le Startup Leadership Program

  1. Morgane 26 juin 2013 at 10:43 #

    J’ai récemment entendu parler du concept “Startup Leadership Program”, ce billet en dit plus effectivement. Je trouve que cet accompagnement est un levier pour les cibles de pouvoir pérenniser et booster leur activité. Face à la crise, un tel programme ne peut être que bénéfique pour tout entrepreneur désireux de nouvelles perspectives.
    Un billet captivant, bravo

Laisser un commentaire