Top

Business Angel France a lu « Le Manuel du créateur de start-up »

Article de Patrick Hannedouche

Nouveau livre sur les startups publié par les éditions diateino. Après Startup Weekend, 54 heures pour créer une entreprise, place à Le Manuel du créateur de start-up, qui vous décrit, étape par étape, comment bâtir une entreprise formidable. Il est écrit par les serial entrepreneurs américains Steve Blank et Bob Dorf. Rassurez-vous, le livre est traduit en français !  

 ManuelCréateurstartup

Voici le pitch du livre

Véritable boîte à outils, ce manuel  fournit à chaque entrepreneur des conseils adaptés et un processus spécifique à suivre pour faire grandir son entreprise. Les auteurs vous livrent la méthodologie du développement par la clientèle élaborée par Steve Blank, à l’origine du mouvement Lean Startup.

Sortez de votre bureau !” A tous les stades de votre création, prenez en compte ce que veulent vos futurs clients, allez à leur rencontre et mettez-vous à leur place : Steve Blank et Bob Dorf vous montrent la voie qui les a menés au succès, ainsi que des centaines d’entreprises.

Le Manuel du créateur de start-up s’adresse aussi bien aux entrepreneurs développant des produits physiques que des produits web et mobile, donnant à chacun des conseils adaptés et un processus spécifique à suivre pour réussir.

Avertissement

Avant de démarrer sa lecture, il me semble important d’insister sur ces deux points mis en avant dans “Comment lire ce livre ?” :

« Le livre se rapproche plus du manuel d’entretien de votre voiture que de votre livre de chevet. Ne tentez pas de le lire en une seule fois. Il sera votre compagnon (et nous l’espérons, votre meilleur ami) pour les six à trente prochains mois, voire plus, qui sont souvent nécessaires pour créer et développer une entreprise florissante. »

« Nous établissons un rapport direct entre le succès des entrepreneurs et la mesure dans laquelle leur exemplaire est écorné et annoté. SERVEZ-VOUS de ce livre, ne vous contentez pas de le lire ! »

Place à quelques extraits choisis

“Une start-up est une organisation temporaire à la recherche d’un business model industrialisable, rentable et permettant la croissance.” 

« La voie vers le désastre : Une start-up n’est pas le modèle réduit d’une grande entreprise. »

« La capacité à tirer des enseignements de ses erreurs est ce qui distingue une start-up à succès. »

« Aucun business plan ne survit au premier contact avec la clientèle. »

« Un pivot n’est pas un échec. »

« Une seule raison justifie l’existence d’un business plan : certains investisseurs ayant été formés en école de commerce n’y connaissent rien et veulent en voir un. »

« Les start-up requièrent des cadres qui soient à l’aise avec l’incertitude, la confusion et le changement. »

« Evitez de consommer de la trésorerie, sauf lorsque c’est nécessaire, et là, dépensez. »

« Ne cherchez pas les éléments pouvant vous conférer d’importantes recettes à titre exceptionnel, mais cherchez plutôt un modèle pouvant être reproduit… »

« Les cabinets spécialisés dans les études de marché sont excellents pour prévoir… le passé. »

« Si votre ennemi est supérieur, évitez-le. S’il est en colère, agacez-le. Faites semblant d’être faible, cela le rendra arrogant. »

« Dans la plupart des start-up, l’équipe fondatrice est axée sur le produit et compte rarement parmi ses membres un professionnel de la vente. Bien que les fondateurs parviennent plutôt bien à se débrouiller pour trouver des clients qui seront leurs premiers évangélisateurs, il leur manque les compétences ou l’expérience pour que ces contacts débouchent sur des commandes… Les fondateurs sont-ils prêts à prendre le risque de miser sur leur capacité à conclure les premières ventes mettant leur entreprise en jeu ? Si ce n’est pas le cas, il est temps d’embaucher un sales closer. »

 « Tout entrepreneur passionné doit se méfier de son orgueil démesuré. »

« Get out of the building (Sortez de vos bureaux) est un principe clé du processus de développement par la clientèle. Cela indique que contrairement à une entreprise existante, une start-up ne bénéficie d’aucune information préalable confirmée, c’est pourquoi les fondateurs doivent sortir de l’entreprise pour parler aux clients. Seul le client peut transformer les nombreuses hypothèses de l’entreprise sur son business model en faits établis. »

Ce que j’ai pensé du livre

J’ai adoré la distinction faite tout au long de l’ouvrage entre « Canaux physiques vs canaux Web et mobile » avec  la précision : « Le développement par la clientèle n’évolue pas à la même vitesse pour les start-up Web et mobile et pour celles commercialisant des produits par le biais de canaux de distribution physique. Le processus consistant à  acquérir/fidéliser/développer  une clientèle (activité centrale de toute entreprise) est différent, la création et les retours sont plus rapides avec les produits Web. Nous proposons donc deux axes de lecture parallèles : l’un focalisé sur les biens et canaux physiques, l’autre axé sur les produits et canaux Web et mobile. Cela me fait penser que la partie Web va bien m’aider pour ma prochaine co-création d’entreprise

Maintenant, autant vous le dire, ce livre est un pavé ; ça tombe bien, vous avez entre six et trente mois pour le lire, comme indiqué dans le paragraphe Avertissement plus haut. Et je recommande particulièrement sa lecture aux créateurs d’entreprise frais émoulus des écoles qui restent dans leur grande majorité très éloignés des réalités du terrain.

Bonus Business Angel France

Au fait qui veut le livre ? Je l’enverrai avec plaisir, annotations comprises, à la première personne* qui le demandera. 

*Ajout du 4 juin : Marouan vient de réserver le livre via twitter.

, , , , , , , , , ,

3 Réponses à Business Angel France a lu « Le Manuel du créateur de start-up »

  1. julien 5 juin 2013 at 21:24 #

    Excellent article ! Je suis intéressé par le “bonus” si c’est toujours possible ! 😉

  2. Patrick Hannedouche 6 juin 2013 at 7:19 #

    Too late, Marouan l’a demandé avant toi !

  3. Valentin Coach Éloquence 16 juin 2013 at 0:50 #

    Merci pour ce conseil de lecture ! Et merci de faire généreusement circuler les livres, j’en ai déjà profité et j’en fais profiter d’autres à mon tour chaque fois que possible 🙂

Laisser un commentaire