Top

Accompagnement entrepreneurial – Oui ou Non ? Gratuit ou Payant ?

2 questions sur l’accompagnement entrepreneurial. Eléments de réponse dans cet article illustré par les témoignages d’un entrepreneur de terrain devenu accompagnateur.

Je reconnais bien volontiers avoir mis du temps pour comprendre les bénéfices de l’accompagnement entrepreneurial. Pour résumer, je n’ai pas échappé au syndrome de la science infuse à la sortie de mon école de commerce (syndrome toujours présent dans la plupart des business schools, mais ce n’est pas le sujet du jour !).

Accompagnement entrepreneurial

Ainsi, j’ai commencé ma carrière professionnelle en prenant régulièrement les autres pour des c..s et en n’écoutant que mes certitudes… qui se sont souvent traduites par des erreurs. Petit à petit, je me suis dit que face à une décision difficile (exemple : la séparation avec un collaborateur) ou à des situations que je ne maitrisais pas (exemple : l’arrivée d’internet évoquée plus bas), ce serait plus intelligent de mettre en place un coaching.

Quand j’ai créé Juste à temps en 1989, je me suis d’emblée entouré d’un board de copains non rémunérés que je réunissais 1 à 2 fois par an autour d’une bonne bouffe. A chaque fois, j’en ressortais avec de bonnes intentions type « il faut vraiment que j’embauche un commercial » ou  » Promis, juré, craché, cette fois-ci je vais appliquer les conseils prodigués ». Jusqu’à ce que le quotidien reprenne rapidement le dessus et que j’oublie mes bonnes résolutions jusqu’à la réunion suivante.

2 changements importants se sont ensuite produits :
– dans les années 2000, l’arrivée d’internet m’a foutu la trouille. J’ai tout de suite compris que tout allait changer mais mon ex science infuse n’était plus là. J’ai alors pris la décision de me faire coacher.
– en 2012, quand j’ai décidé de revendre Juste à temps, l’évidence d’un accompagnement payant par un spécialiste des cessions-acquisitions d’entreprises s’est imposée à moi et je peux vous dire que je ne regrette pas mon investissement.

Vous l’aurez compris, je suis devenu au fil des années un fervent partisan de l’accompagnement entrepreneurial. Ainsi quand j’ai créé Resovino en 2017, ma nouvelle aventure entrepreneuriale dans le vin, j’ai tout de suite fait appel à B-Harmonist pour bien poser les fondamentaux de l’entreprise.

J’ai trouvé intéressant de prendre du recul sur mon nouveau projet, de me poser des questions clés selon une démarche structurée. Cela permet au final de gagner du temps et de dormir plus tranquille. Et puis avouons que nous avons tous des petits défauts ou des dominantes qui rendent notre vision des choses subjectives ou partielles.

Réciproquement, très sollicité pour faire de l’accompagnement entrepreneurial suite à ma success story, je prends plaisir aujourd’hui à accompagner quelques entrepreneur(se)s ayant les caractéristiques suivantes :

  • bonne capacité d’écoute et de remise en cause
  • créateurs d’entreprise et patrons de TPE et PME dont je connais et comprends le secteur d’activité
  • domaines d’intervention que je maitrise comme création d’entreprise, définition de l’offre, management, B to B, gestion, organisation logistique, achats, politique commerciale et marketing…
  • accompagnement rémunéré.

 

Créateur d’entreprise ou patron de PME 
en recherche d’un pro pour
votre accompagnement entrepreneurial ?
Parlons-en : Contact

 

A la question Accompagnement entrepreneurial – Oui ou Non ?, je coche la case Oui sans hésiter.

Oui ou Non

Passons donc maintenant à la question Accompagnement entrepreneurial – Gratuit ou Payant ? Même si je sais que la mode dans les startups est à la gratuité, je reste un adepte de la vraie entreprise, celle qui rémunère ses collaborateurs et partenaires. Donc payez votre accompagnement entrepreneurial au juste prix, vous trouverez des professionnels plus compétents et pourrez être plus exigeant avec eux sur les résultats. Sans compter (c’est le cas de le dire !) que votre coach sera beaucoup plus motivé s’il est rémunéré.

Pour terminer, voici quelques conseils pratiquo-Patrick tirés de mon expérience d’entrepreneur de terrain :

  • Pour trouver votre accompagnateur entrepreneurial, questionnez votre réseau et rencontrez-en au moins 2 avant de vous décider.
  • Concernant la rémunération, je trouve que le forfait au temps passé est le plus adapté avec un prix entre 100 et 200 € de l’heure. Dans certains cas (création ou cession d’entreprise, appel d’offres) il peut être intéressant de partir sur un abonnement et même une part variable.
  • Accompagnement entrepreneurial temporaire ou permanent ? Sauf pour des missions spécifiques (audit, cession…) c’est toujours mieux de vous inscrire dans la durée sachant que ça prend du temps pour apprendre à travailler avec une nouvelle personne et avoir confiance en elle. Maintenant, ne le faites pas durer trop longtemps afin de ne pas tomber dans un confort nuisible aux performances.
  • Trop d’accompagnement tue l’accompagnement. Donc contentez-vous d’un bon accompagnateur plutôt que de vous reposer sur un advisory board pléthorique. C’est déjà pas facile de se remettre en cause avec une personne, alors je ne vous dis pas quand vous avez 13 conseillers différents.

3 Réponses à Accompagnement entrepreneurial – Oui ou Non ? Gratuit ou Payant ?

  1. Jean-Luc Mordoh 19 mars 2018 at 11:56 #

    J’utilise l’accompagnement et je ressens les bénéfices de « sortir de mes zones de certitude. »
    Je pense que pour gagner en humilité, donc en performance (quelle soit financière, personnelle, entrepreunariale), être coaché est une démarche gagnante.

  2. patrick vignaud 19 mars 2018 at 12:18 #

    L’accompagnement permet de prendre de la hauteur et d’enrichir ses savoir-faire. Mais il n’est pas forcément facile de se remettre en question, d’être à l’écoute d’idées ou d’opinions différentes …
    Je dis Bravo à tous les dirigeants qui en ont le courage, qui savent intelligemment s’entourer… et maîtriser leur ego !
    C’est un principe reconnu d’efficacité dans les pays anglo-saxons mais cela va à l’encontre de notre culture française où l’on doit trouver soi-même LA bonne réponse, ce qui implique d’être omniscient et superman à la fois

  3. Dikran Tabbakh 19 mars 2018 at 22:49 #

    Tout à fait d’accord Patrick! S’imposer la règle de rapporter régulièrement à une tierce personne est un gage de prise de distance par rapport à son business afin de le voir sous de nouveaux angles. Je ne parle même pas de la nécessité de combler ses propres lacunes grâce aux autres cela va de soi pour toute personne dotée d’un minimum d’humilité et d’expérience… Choisir son coach et/ou son consultant est un pari où le « fit » est le critère de choix déterminant (à compétences similaires). Ce fit doit je pense s’exercer dans les deux sens. Enfin, si on est pas prêt à dépenser quelques centaines d’euros en phase de création ou d’accélération, il ne faut pas espérer aller loin. A bientôt

Laisser un commentaire